News / Blog

Relationships of Rump with Fertility & Calving Performance
July 26, 2016

The dairy cattle breeding world has long promoted the importance of structurally sound rumps. Proper rump conformation has been touted as a promoter of fertility and calving ease. In this article we take a closer look at these relationships as well as genetic selection to improve them.

The Impact of Rump – Cow Level

At Canadian Dairy Network (CDN), we used recent classification, calving and breeding data in for over 60,000 first lactation Holsteins to quantify any phenotypic relationships that may exist between rump conformation with measures of calving performance and fertility. Rump conformation is assessed on a linear scale from 1 to 9 for Rump Angle, Pin Width, Loin Strength and Thurl Placement, which are combined into an overall score for Rump. Calving performance is measured both as calving ease and calf survival, which is the opposite of stillbirth rate. Measures of each cow’s fertility include the interval from calving to first service/insemination and the subsequent interval from first service to conception, with the sum of these together equalling days open.

Results of the analysis at the cow level indicate that some relationships exist between classification scores for rump traits and performance at first calving:

  • Very low pins (Rump Angle of 8 or 9) are associated with 2% easier calvings compared to cows with very high pins (Rump Angle 1 or 2)
  • Thurls too far back (scores of 1 or 2) are associated with nearly 3% more difficult calvings compared to other linear scores
  • The rate of calf survival is 5% higher for cows with very strong loins (scores of 8 or 9) compared to very weak loins (scores of 1 or 2)
  • Calf survival is 3% higher for cows with very low pins (Rump Angle of 8 or 9) compared to very high pins (Rump Angle of 1 or 2)

Although very little relationship was found between rump conformation and the interval from calving to first service, Figure 1 shows the significant association found between Rump Angle, Pin Width and Thurl Placement on the cow’s fertility when measured as the interval from first service to conception.

For Pin Width, it is clear to see that cows with very narrow pins (linear scores of 1 or 2) have conception delayed by 4 days compared to cows with pins assessed with a score of 5. Cows with very wide pins in this analysis also showed a delay in conception of one day.

The Canadian classification system for Rump Angle and Thurl Placement considers these traits as having an intermediate optimum. Cows with a linear score of 5 or 6 for Rump Angle are deemed ideal and a score of 6 is ideal for Thurl Placement. Figure 1 clearly supports this concept of intermediate optimum for both these traits since cows with linear scores at either extreme demonstrated poor conception rates. For Rump Angle, cows with very high pins had conception delayed by nearly 3 days compared to cows with a linear score of 5 and cows with very low pins also experienced a delay of one day. For Thurl Placement, cows scored at either extreme of the linear scale had conception delayed by an average of 2 days compared to those with the ideal score of 6.

The Impact of Rump – Sire Level

As mentioned earlier, type classification data for the four descriptive traits are combined to assign each cow an overall Rump score.  This score is used to calculate sire proofs for Rump, which is the primary tool for genetic selection to improve rump conformation. Table 1 shows proof correlations between Rump and selected key traits derived using data from 4,100 domestically proven Holstein bulls. Positive correlations above 10% are identified in green while negative correlations below 10% are labeled in red.

From these results, we can draw the following conclusions:

  • The negative correlation with Calving Ability indicates that sires with high Rump proofs tend to produce calves that have greater difficulty being born and/or surviving.
  • Daughter Calving Ability and Daughter Fertility are genetically unrelated to Rump in terms of sire selection, meaning that selection for Rump will not translate into genetic progress for these functional traits.
  • The positive correlation between Rump and Herd Life indicates sire selection can improve both of these traits at the same time.
  • Rump is positively correlated with both LPI and Pro$ so selection for either of these national indexes will result is genetic progress for Rump at the same time.

The positive correlation between Rump and LPI is of particular interest since Rump is not a trait that is directly included in the Holstein LPI formula. The genetic relationship between Rump with other traits in the LPI formula already translates to genetic gain for Rump. While it is useful to record individual rump traits and monitor breed trends over time, direct inclusion of Rump in the LPI formula is unnecessary since ample improvement can be made by using either national index as a primary selection tool. As a herd management tool, the Canadian classification system for rump traits aims to identify cows that will have better fertility and calving performance.

If improving rumps are important to you, either on a herd or individual cow basis, selection for rump traits will help you achieve your goals. If improving fertility and calving performance is important to you, good management combined with selection directly for the Daughter Fertility, Daughter Calving Ability and Calving Ability will get you there.

Authors:
Lynsay Beavers, Industry Liaison Coordinator, CDN
Brian Van Doormaal, General Manager, CDN

Relation entre la Croupe et la Fertilité et la Performance au vêlage

Le monde de l’élevage des bovins laitiers a longtemps fait la promotion de l’importance des croupes structurellement solides. La conformation appropriée de la croupe a été vantée comme étant un promoteur de la fertilité et de la facilité au vêlage. Dans le présent article, nous regarderons de plus près ces relations ainsi que la sélection génétique en vue de les améliorer.

L’impact de la Croupe – au niveau de la vache

Au Réseau laitier canadien (CDN), nous avons utilisé de récentes données de classification, de vêlage et d’insémination chez plus de 60 000 Holstein en première lactation pour quantifier toute relation phénotypique qui pourrait exister entre la conformation de la croupe et les mesures de la performance au vêlage et de la fertilité. La conformation de la Croupe est évaluée selon une échelle linéaire de 1 à 9 pour l’Angle de la croupe, la Largeur aux ischions, la Force du rein et la Position du trochanter qui sont combinés en un pointage global pour la Croupe. La performance au vêlage est mesurée à la fois en tant que facilité au vêlage et survie des veaux, ce qui est à l’opposé du taux de mortinatalité. Les mesures de la fertilité de chaque vache contiennent l’intervalle entre le vêlage et la première insémination, et l’intervalle subséquent entre la première insémination à la conception, la somme de ces deux mesures équivalant aux jours ouverts.

Les résultats de l’analyse au niveau de la vache indiquent qu’il existe une certaine relation entre les pointages de classification pour les caractères de la croupe et la performance au premier vêlage :

  • Des ischions très bas (Angle de la croupe de 8 ou 9) sont associĂ©s Ă  2 % des vĂŞlages plus faciles comparativement aux ischions très hauts (Angle de la croupe de 1 ou 2)
  • Des trochanters trop reculĂ©s (cotes de 1 ou 2) sont associĂ©s Ă  près de 3 % des vĂŞlages plus difficiles comparativement Ă  d’autres cotes linĂ©aires
  • Le taux de survie des veaux est 5 % plus Ă©levĂ© pour les vaches avec des reins très solides (cotes de 8 ou 9) par rapport Ă  des reins très faibles (cotes de 1 ou 2)
  • La survie des veaux est 3 % plus Ă©levĂ©e pour les vaches avec des ischions très bas (Angle de la croupe de 8 ou 9) comparativement Ă  des ischions très Ă©levĂ©s (Angle de la croupe de 1 ou 2)

Bien qu’on ait trouvé très peu de relation entre la conformation de la croupe et l’intervalle entre le vêlage et la première insémination, la Figure 1 indique l’association significative établie entre l’Angle de la croupe, la Largeur aux ischions et la Position du trochanter et la fertilité de la vache lorsqu’elle est mesurée en tant qu’intervalle entre la première insémination et la conception.

Pour ce qui est de la Largeur aux ischions, il est clair que les vaches dotées d’ischions très étroits (cotes linéaires de 1 ou 2) voient leur conception retardée de quatre jours par rapport aux vaches avec des ischions évalués avec une cote de 5. Les vaches avec des ischions très larges dans cette analyse affichaient aussi un retard d’un jour dans la conception.

Le système de classification canadien pour l’Angle de la croupe et la Position du trochanter considère ces caractères comme ayant un optimum intermédiaire. Une cote linéaire de 5 ou 6 pour l’Angle de la croupe est considérée comme étant idéale alors qu’une cote de 6 est idéale pour la Position du trochanter. La Figure 1 appuie clairement ce concept d’optimum intermédiaire pour ces deux caractères puisque les vaches avec des cotes linéaires à une extrémité ou à l’autre affichaient de faibles taux de conception. Pour l’Angle de la croupe, les vaches avec des ischions très hauts avaient un retard de conception de près de trois jours par rapport aux vaches avec une cote linéaire de 5, et les vaches avec des ischions très bas subissaient aussi un retard d’un jour. En ce qui concerne la Position du trochanter, les vaches cotées à une extrémité ou à l’autre de l’échelle linéaire avaient un retard de conception moyen de deux jours par rapport à celles avec une cote idéale de 6.

L’impact de la Croupe – au niveau du taureau

Comme mentionné précédemment, les données de classification de la conformation pour les quatre caractères descriptifs sont combinées pour assigner à chaque vache un pointage global pour la Croupe. Ce pointage est utilisé pour calculer les épreuves des taureaux pour la Croupe, ce qui est le principal outil de sélection génétique pour améliorer la conformation de la croupe. Le Tableau 1 indique les corrélations entre les épreuves pour la Croupe et des caractères clés sélectionnés découlant de l’utilisation des données provenant de 4 100 taureaux Holstein éprouvés localement. Les corrélations positives supérieures à 10 % sont identifiées en vert alors que les corrélations négatives inférieures à 10 % sont indiquées en rouge.

À partir de ces résultats, nous pouvons tirer les conclusions suivantes :

  • La corrĂ©lation nĂ©gative avec l’Aptitude au vĂŞlage indique que les taureaux avec une Ă©preuve Ă©levĂ©e pour la Croupe ont tendance Ă  produire des veaux qui ont une plus grande difficultĂ© Ă  naĂ®tre et/ou Ă  survivre.
  • L’Aptitude des filles au vĂŞlage et la FertilitĂ© des filles ne sont gĂ©nĂ©tiquement pas liĂ©es Ă  la Croupe en matière de sĂ©lection de taureaux, signifiant que la sĂ©lection en fonction de la Croupe n’entraĂ®nera pas de progrès gĂ©nĂ©tique pour ces caractères fonctionnels.
  • La corrĂ©lation positive entre la Croupe et la DurĂ©e de vie indique que la sĂ©lection de taureaux peut amĂ©liorer ces deux caractères en mĂŞme temps.
  • Comme la Croupe est positivement corrĂ©lĂ©e Ă  la fois Ă  l’IPV et Ă  Pro$, la sĂ©lection en fonction de ces deux indices nationaux entraĂ®nera un progrès gĂ©nĂ©tique pour la Croupe en mĂŞme temps.

La corrélation positive entre la Croupe et l’IPV est particulièrement intéressante puisque la Croupe n’est pas un caractère qui est directement inclus dans la formule d’IPV Holstein. La relation génétique entre la Croupe et d’autres caractères dans la formule d’IPV occasionne déjà un gain génétique pour la Croupe. Bien qu’il soit utile de consigner les caractères individuels de la croupe et de surveiller les tendances de la race au fil du temps, l’inclusion directe de la Croupe dans la formule d’IPV n’est pas nécessaire puisqu’une amélioration peut être réalisée en utilisant un des indices nationaux comme principal outil de sélection. En tant qu’outil de gestion du troupeau, le système de classification canadien des caractères de la croupe vise à identifier les vaches qui afficheront une meilleure fertilité et une meilleure performance au vêlage.

Si le fait d’améliorer la croupe revêt de l’importance pour vous, soit dans l’ensemble du troupeau ou pour des vaches en particulier, la sélection en fonction des caractères de la croupe vous aidera à atteindre vos buts. Si l’amélioration de la fertilité et de la performance au vêlage a de l’importance à vos yeux, en utilisant une bonne gestion combinée à une sélection directe pour la Fertilité des filles, l’Aptitude des filles au vêlage et l’Aptitude au vêlage, vous allez y arriver.

Auteurs :
Lynsay Beavers, coordonnatrice de la liaison avec l’industrie, CDN
Brian Van Doormaal, directeur général, CDN


CURRENT ISSUE

Summer 2018